1887
Volume 39, Issue 2
  • ISSN 0521-9744
  • E-ISSN: 1569-9668
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

Dans cet article, l'auteur révèle les raisons qui le poussent à considérer l'oeuvre de D.O. Fagun-wa, Ogboju Ode Ninu Igbo Irunmale (1938), entièrement écrite en langue yorouba — une langue de diffusion restreinte mais l'une des plus parlées en Afrique, comme un chef-d'oeuvre. Il s'agit d'une part de la polémique engendrée par le Docteur Olaoye Abioye le 10 décembre 1988 à l'occasion de sa communication consacrée à la traduction anglaise de cette oeuvre, faite par Wole Soyinka en 1982, et d'autre part des quatre mois de débat entre Abioye et quelques critiques yoroubaphones dans les pages d'un hebdomaire de Lagos, African Concord.Les aventures des chasseurs de Langbodo nous rappellent les cycles du Roi Arthur et de ses chevaliers de la table ronde. Le thème de la quête d'un graal est un thème universel. D'où l'appellation d'un classique que l'auteur a donnée à cette oeuvre. L'auteur fait une mise au point sur les problèmes de traduction auxquels le traducteur a dû être confronté lors de sa traduction de la langue yorouba en français.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/babel.39.2.04tim
1993-01-01
2019-11-14
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/babel.39.2.04tim
Loading
  • Article Type: Research Article
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error