1887
Volume 39, Issue 4
  • ISSN 0521-9744
  • E-ISSN: 1569-9668
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

L'article recense d'abord quelques-uns des probèlmes associés à la traduction de la littérature allemande médiévale: dictionnaires dépassés, incertitudes concernant le texte original, passage d'une forme orale à une forme écrite, difficultés de rendre actuelle la terminologie culturelle médiévale. Ce qui mène à la considération des quatre domaines suivants:1. les destinataires du texte2. le niveau stylistique3. la forme appropriée4. les paramètres de la présentation.On voudrait suggérer ici, en ce qui concerne les destinataires du texte, qu'il n'est pas nécessaire en soi de faire des concessions dans la traduction des concepts non familiers, car on peut assumer que la plupart des lecteurs s'attendent à trouver dans un texte médiéval un monde différent du leur. En ce qui concerne le niveau stylistique, le traducteur se doit bien sûr de considérer le registre des poètes médiévaux, mais doit se souvenir aussi de ses limites et se garder de la tentation "d'améliorer" (au nom d'une lecture plus aisée) ce qui, fondamentalement, a été un texte oral. S'agissant des considérations de forme, l'article considère aussi les mérites et les difficultés qui s'attachent à la traduction en prose de textes versifiés (tant narratifs que lyriques) et se termine par un examen des paramètres possibles de la présentation de ces traductions (qu'elles soient juxtaposées ou non à l'original) afin de mieux aider le lecteur à s'y retrouver.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/babel.39.4.03fis
1993-01-01
2019-10-18
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/babel.39.4.03fis
Loading
  • Article Type: Research Article
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error