1887
Volume 42, Issue 3
  • ISSN 0521-9744
  • E-ISSN: 1569-9668
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

AbstractDescription of the translation process has been and continues to be an abiding problem in translation theory. In the quest for greater scientific rigour an ATN (Augmented Transition Network) surface-structure text-parser is adapted as the basis for a model of human translation. Combining systematicity and flexibility, the model makes explicit the reasons which lie behind translators' choices as well as the insights from contrastive and theoretical studies which inform these choices. The translation process is depicted as a hierarchy of cycles of increasing generality ( from micro- to macro-levels) serving the ultimate goal of rhetorical equivalence of source and target texts. The model is demonstrated utilizing an Arabic literary text and its published translation which together are evaluated in relation to an idealized target text.RésuméEn matière de théorie de la traduction, la description du processus de traduction a toujours été et est aujourd'hui encore un défi continuel. Pour obtenir une plus grande rigueur scientifique, on a intégré un système d'analyse grammaticale dans un réseau ATN (Augmented Transition Network) et on l'a adapté pour servir de base à un modèle de traduction humaine. Ce programme d'analyse grammaticale contient une fonction de comparaison des structures qui est analogue aux choix que fait le traducteur pour trouver dans la langue cible des équivalents des éléments de la langue source. De plus, le modèle ATN reflète aussi, à certains égards, le processus humain, comme le traitement actif, l'organisation des unités linguistiques et les opérations sérielles et bidirectionnelles. Enfin, le modèle fait aussi apparaître les motifs qui justifient les choix du traducteur et il éclaire ces choix sous l'angle des études comparatives et théoriques. Le processus de traduction est décrit comme une hiérarchie de cycles dont la généralité évolue du niveau micro au niveau macro. Le produit de chaque cycle représente la somme des décisions prises par le traducteur pour trouver les structures équivalentes et il constitue l'apport dans le cycle suivant, le but ultime du processus de traduction étant d'arriver à l'équivalence rhétorique du texte source et du texte cible. La démonstration du modèle s'effectue à l'aide d'un texte arabe littéraire et une traduction déjà publiée de ce texte, ces deux documents étant alors évalués par rapport à un texte cible idéal.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/babel.42.3.03eme
1996-01-01
2019-10-21
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/babel.42.3.03eme
Loading
  • Article Type: Research Article
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error