1887
Volume 43, Issue 3
  • ISSN 0521-9744
  • E-ISSN: 1569-9668
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

AbstractPerfection in translation was simply out of the question in the old days. The old saying on the dichotomy between the faithful and the beautiful, facetious as it might sound, actually hit the nail on the head. With the concept of loyalty hitched to a word-for-word equivalence, there was a tyranny of words. No translation could possibly be both stylisticly desirable and "faithful."The principle of equivalent effect has broken that tyranny and made it possible to pursue perfection in translation. The ultimate criterion of loyalty proper, as it is understood now, does not rely on the equivalence of words, but on the equivalence of effect. The TL text has to be stylisticly as desirable to the TL reader as the SL text to its reader, while carrying the spirit and contents as closely as possible. That which was impossible when the words were immutable has become a meaningful objective, though still very hard to achieve.The establishment of a hard-to-achieve objective may sound exacting and "prescriptive," but in fact the essence of the new approach is an emancipation of the shackled talents of the translator. One is now free to utilize all the rich potential of one's own language (the TL, usually). It is indeed a challenge to one's talent and command of linguistic resources. In order to come to a relatively satisfactory result, a fine personal taste is essential. But in all cases it takes an intensive exertion of one's capabilities, with a rigorous demand on oneself, before one can produce a work which appears effortless enough to be appreciated by one's readers, usually with an element of lenient "openmindedness."RésuméAutrefois, on ne parlait tout simplement pas de traduction parfaite. Aussi facétieux soit-il, l'ancien dicton qui évoque la dichotomie entre la fidélité et la beauté tape bel et bien en plein dans le mille. Le concept de loyauté au texte d'origine — qui implique l'équivalence du mot-à-mot — imposait sa tyrannie. Il était tout simplement hors de question qu'une traduction soit à la fois désirable du point de vue stylistique et fidèle quant à sa teneur.Heureusement que le principe d'effet d'équivalence a mis fin à cette tyrannie et qu'il a permis de se mettre en quête de la perfection. Le critère ultime de la fidélité — tel que nous le concevons à l'heure actuelle — ne table pas sur l'équivalence des mots mais sur celle de l'effet obtenu. Du point de vue du style, le texte-cible doit être aussi désirable aux yeux du lecteur que le texte-source, tout en rendant autant que possible l'esprit et la lettre. Ce qui s'avérait infaisable à l'époque où les mots étaient immuables est devenu un objectif significatif quoiqu'extrêmement difficile à réaliser.La définition d'un objectif difficile à réaliser peut sembler exigeante et "ordonnatrice", mais en définitive, il y a, à la base de la nouvelle approche, un phénomène d'émancipation par rapport aux talents entravés du traducteur. Aujourd'hui, le traducteur a le loisir de puiser dans l'immense potentiel de sa propre langue (la langue-source d'ordinaire). Et n'est-ce pas là un merveilleux défi que pourra relever le traducteur qui doit à présent maîtriser toutes ses ressources linguistiques. Car pour obtenir un résultat relativement satisfaisant, il doit en effet posséder un très bon goût personnel. Quoi qu'il en soit , s'il veut produire un texte qui "coule de source" et soit apprécié par le lecteur, le traducteur devra avant tout exploiter au maximum ses propres capacités linguistiques, s'imposer une discipline rigoureuse, faire preuve d'une grande flexibilité et surtout d'ouverture d'esprit.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/babel.43.3.06jin
1997-01-01
2019-12-06
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/babel.43.3.06jin
Loading
  • Article Type: Research Article
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error