1887
Volume 11, Issue 2
  • ISSN 1598-7647
  • E-ISSN: 2451-909X
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

Le document donne un aperçu sur le processus de traduction avec la comparaison d’un texte traduit avec l'original, processus étroitement lié au problème de similarité et de contiguïté et, par conséquent, à la métaphore comme outil cognitif comparatif. La décomposition de la similarité en divergente et convergente (Chesterman, 1996) implique que toute relation de similarité convergente entre le texte de départ et le texte d’arrivée peut être exprimée par ce que Lakoff (1987) appelle les modèles cognitifs idéalisés - le texte de départ est le texte d’arrivée. Les relations texte de départ – texte d’arrivée sont réduites à un continuum de base ouvert, métonymique et métaphorique, joint à une interface de convergences texte de départ – texte d’arrivée faiblement métaphorique. Cette classification est illustrée par la comparaison d’un roman classique russe en vers avec ses vingt-trois traductions anglaises. La méthode utilisée pour l'évaluation comparative est la méthode Token Equivalence Method (Tarvi, 2004), qui s’est avérée utilisable aussi bien dans l'enseignement de la traduction (Tarvi, 2010) que dans l'évaluation de la traduction assistée par ordinateur (Ahrenberg & Tarvi, 2013). Le cadre théorique proposé pourrait s’utiliser pour d'autres études de phénomènes de traduction, tandis que la méthode de comparaison pourrait être un outil utile d'évaluation de la traduction comparative.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/forum.11.2.08tar
2013-01-01
2019-12-09
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/forum.11.2.08tar
Loading
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error