1887
Volume 3, Issue 1
  • ISSN 1598-7647
  • E-ISSN: 2451-909X
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

Trop souvent aux Etats-Unis comme probablement dans bien d’autres pays, on confond connaissance de langues et aptitude à la traduction et à l’interprétation sans même se poser la question de savoir quelle serait la compétence linguistique minimale suffisante pour traduire et interpréter de manière professionnelle, voire semi-professionnelle. Cet article ne prétend pas corriger cette erreur de conception. Il présente simplement diverses échelles de compétence linguistique utilisées en Europe, en Australie et aux Etats-Unis afin de mieux faire comprendre ce que l’utilisateur est capable de produire et de comprendre aux différents niveaux. Certaines mentionnent spécifiquement l’aptitude à interpréter dans un contexte informel. Notre objectif est de faire prendre conscience qu’il ne suffit pas de parler ou de comprendre une langue pour la traduire ou l’interpréter, mais qu’il convient aussi de la maîtriser à un niveau de compétence linguistique suffisant pour ensuite combiner cette compétence linguistique aux autres compétences nécessaires pour traduire et interpréter si l’on veut mieux préparer les traducteurs et les interprètes compétents dont nos pays ont tant besoin.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/forum.3.1.04deg
2005-01-01
2019-12-09
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/forum.3.1.04deg
Loading
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error