1887
Volume 4, Issue 1
  • ISSN 1598-7647
  • E-ISSN: 2451-909X
GBP
Buy:£15.00 + Taxes

Abstract

Par l’analyse des langues de travail et par la comparaison du statut des langues nationales et régionales, la thèse confirme que le multilinguisme dans les organisations européennes est hautement sélectif et l’égalité des langues est asymétrique. Après avoir analysé la discussion puissante sur le travail des langues dans l’UE, elle argue que la langue de prédominance dote ses usagers de la capacité linguistique plus riche et de la puissance symbolique plus forte, ce qui leur permet d’exercer une domination symbolique.

Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/forum.4.1.02xia
2006-01-01
2018-09-19
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/forum.4.1.02xia
Loading
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error