1887
Volume 4, Issue 1
  • ISSN 1598-7647
  • E-ISSN: 2451-909X
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

Selon la tradition occidentale, les traducteurs sont formés à traduire vers leur langue A, la langue «maternelle», bien que dans la majorité des cas les programmes de formation intègrent des cours de traduction A-B, c’est-à-dire vers des langues non «maternelles». Cet article prétend analyser les raisons de cette situation, en examinant des facteurs tels que le marché professionnel de la traduction et les attitudes des professionnels et des formateurs dans différents contextes. Les auteures remettent en question les idées reçues qui relèguent la traduction vers des langues non «maternelles» au statut de simple exercice destiné à améliorer la compétence linguistique dans la formation ; idées qui sont souvent basées sur des concepts vagues et peu précis. De même, elles postulent que la formation actuelle ne correspond pas à la composition réelle des groupes d’étudiants ni à leurs besoins de formation en ce qui concerne la directionalité.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/forum.4.1.04kel
2006-01-01
2019-11-20
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/forum.4.1.04kel
Loading
  • Article Type: Research Article
Keyword(s): directionality , mother tongue , multicultural classroom , translator trainers and Translator training
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error