1887
Volume 6, Issue 1
  • ISSN 1598-7647
  • E-ISSN: 2451-909X
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

La présente étude expérimentale porte sur la représentation mentale du mouvement en traduction. L’impression de se déplacer à la lecture d’un texte évoquée par le sémantisme des mots serait due à l’activation conceptuelle d’une simulation de la vitesse. Nous avons posé qu’en traduction la simulation de la vitesse serait plus manifeste qu’au niveau de la simple lecture du texte, du fait que la traduction implique un traitement conceptuel plus riche. Nous avons mesuré les indices de la représentation mentale de la vitesse au moyen d’outils permettant d’enregistrer les mouvements des yeux, à savoir la vidéo oculographique de Tobii 1750 et le logiciel GWM. La détection du nombre et de la durée des fixations sur les mots clefs du texte signalant une motion a montré que les traducteurs professionnels s’étaient davantage attardés sur les mots évoquant des mouvements lents que des mouvements rapides. Cette capacité de simulation de la vitesse en traduction permet de renforcer l’hypothèse selon laquelle la traduction est avant tout une activité conceptuelle où la visualisation des concepts est une étape préalable à la reverbalisation dans la langue d’arrivée.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/forum.6.1.03fou
2008-01-01
2019-10-18
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/forum.6.1.03fou
Loading
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error