1887
Volume 6, Issue 2
  • ISSN 1598-7647
  • E-ISSN: 2451-909X
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

On dit souvent qu’une bonne traduction ne peut être produite que par un traducteur seul, lequel travaillerait directement d’une langue étrangère vers sa langue maternelle. En dépit de quelques voix qui se sont fait entendre et qui défendent la traduction indirecte, la traduction de groupe et la traduction vers des langues autres que la langue maternelle, un traducteur biculturel et bilingue travaillant seul reste encore l’idéal prédominant. Cependant, une recherche effectuée sur les traductions de la littérature coréenne en anglais dates, montre que les pratiques de traduction non standard forment une part importante dans l’amorce d’un flux de traduction.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/forum.6.2.11tor
2008-01-01
2019-10-20
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/forum.6.2.11tor
Loading
  • Article Type: Research Article
Keyword(s): indirect translation , Korea , L2 translation , team translation and translation flows
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error