1887
Volume 8, Issue 1
  • ISSN 1598-7647
  • E-ISSN: 2451-909X
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

La relation qui existe entre le Texte Source (TS) et le Texte Cible (TC) en traduction retient depuis longtemps l’attention des théoriciens de la traduction. Certains spécialistes, comme Nida (1964), Catford (1965), Newmark (1988), et De Waard et Nida (1986), perçoivent le TS comme un “original sacré” dans sa forme, dans sa fonction, ou dans les deux. D’autres théoriciens, tels que Vermeer (1989), Venuti (1995), Behl (2002), et Muhawi (2007), soutiennent, au contraire, que le traducteur doit devenir un participant actif dans la communication interlinguale s’il vise à offrir un TC naturel. Le présent article montre qu’il est essentiel de maîtriser le TC aux niveaux pragmatiques et culturels lorsque l’on traduit entre l’arabe et l’anglais. Il est proposé que le traducteur doit être sensible aux différences de force illocutoire, de normes de politesse, et des implicatures conversationnelles entre les deux langues. Cet article documente certains difficultés provenant des domaines sociaux, politiques ou religieux. L’authenticité des exemples cités est assurée par une sélection faîte, dans la plupart des cas, à partir de traductions publiées.

Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/forum.8.1.04far
2010-01-01
2019-08-21
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/forum.8.1.04far
Loading
  • Article Type: Research Article
Keyword(s): culture , domestication , foreignization , pragmatics and Translation
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error