1887
Volume 8, Issue 1
  • ISSN 1598-7647
  • E-ISSN: 2451-909X
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

Les interprètes communautaires doivent faire passer des messages entre des langues souvent très différentes, avec le plus de précision possible. De plus, les aprioris socioculturels des locuteurs primaires sont extrêmement variés, ce qui rend très difficile la tâche de trouver des équivalences pragmatiques en temps réel. Dans cet article, nous examinons la façon dont des unités de communications plus longues, en l’occurrence des histoires racontées par les clients, sont transmises lors de sessions avec interprète. Nous posons la question de la perception de la signification du discours, d’un point de vue culturel et situationnel, dans le domaine de l’interprétariat en milieu de santé mentale, où la communication verbale est d’une importance primordiale pour diagnostiquer et traiter le patient. Les résultats sont issus d’entretiens avec des interprètes et des professionnels de santé mentale en Irlande, et démontrent l’importance de recherche et formation supplementaires.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/forum.8.1.10zim
2010-01-01
2019-09-15
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/forum.8.1.10zim
Loading
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error