1887
Volume 107, Issue 1
  • ISSN 0019-0829
  • E-ISSN: 1783-1490
USD
Buy:$35.00 + Taxes
Preview this article:
Zoom in
Zoomout

Comentario argumentativo de una conversación coloquial. La incidencia de los conectores pragmáticos, Page 1 of 1

| /docserver/preview/fulltext/itl.107-108.07bri-1.gif

Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/itl.107-108.07bri
1995-01-01
2019-11-15
Loading full text...

Full text loading...

References

  1. ANSCOMBRE, J.C.
    (1983) “Pour autant, pourtant (et comment): à petites causes, grands effets.” Cahiers de Linguistique Française: Connecteurs pragmatiques et structure du discours (Actes du 2ème Colloque de Pragmatique de Genève)5: 37–84.
    [Google Scholar]
  2. ANSCOMBRE, J.C. y O. DUCROT
    (1977) “Deux mais en français.” Lingua43: 23–40.
    [Google Scholar]
  3. (1983) L’argumentation dans la langue. Bruxelles, Mardaga.
    [Google Scholar]
  4. (1983a) “ Au moins, le lot de consolation”. L’argumentation dans la langue. Bruxelles, Mardaga.
    [Google Scholar]
  5. AUCHLIN, A.
    (1981) “ Mais, heu, pis, bon, ben, alors voilà, quoi!, marqueurs de structuration de la conversation et complétude.” Cahiers de Linguistique Française1: 141–159.
    [Google Scholar]
  6. (1981) “Réflexions sur les marqueurs de structuration de la conversation.” Études de Linguistique Appliquée: L’analyse de conversations authentiques44: 88–103.
    [Google Scholar]
  7. BRIZ, A.
    : “Los conectores pragmáticos en espanol coloquial: su papel argumentativo”, Contextos (en prensa).
    [Google Scholar]
  8. : “Los conectores pragmáticos en español coloquial: su función metadiscursiva “comunicación presentada alXXIII Simposio de la Sociedad Espahola de Lingüística (Lérida, 1993); en prensa en lasActas del I Congreso Lingüística General, celebrado en Valencia 1994.
    [Google Scholar]
  9. CADIOT, A.
    e. a. (1979) “ Oui mais, non mais, ou il y a dialogue et dialogue.” Langue Française42: 94–102.
    [Google Scholar]
  10. e. a. (1985) “ En fin, opérateur métalinguistique. “ Journal of Pragmatics9: 199–239.
    [Google Scholar]
  11. DANJOU-FLAUX, N.
    (1980) “A propos de défait, en fait, en effet, et effectivement.” Le Français Moderne 48: 110–139.
    [Google Scholar]
  12. (1983) “ Au contraire, connecteur adversatif.” Cahiers de Linguistique Française: Connecteurs pragmatiques et structure du discours (Actes du 2ème Colloque de Pragmatique de Genève)5: 275–303.
    [Google Scholar]
  13. (1986) “Adversativité et cohesion du discours.” Modèles Linguistiques8(2): 95–114.
    [Google Scholar]
  14. DUCROT, O.
    (1980a) Les échelles argumentatives. Paris, Minuit.
    [Google Scholar]
  15. (1983) “Opérateurs argumentatifs et visée argumentative.” Cahiers de Linguistique Française: Connecteurs pragmatiques et structure du discours (Actes du 2ème Colloque de Pragmatique de Genève)5: 7–36.
    [Google Scholar]
  16. (1983a) “La valeur argumentative de la phrase interrogative”. Actes du Colloque de Pragmatique: Logique, argumentation, conversation. Berne, Lang. 79–110.
    [Google Scholar]
  17. (1983b) “ Puisque: essai de description polyphonique.” Revue romane24: 166–185.
    [Google Scholar]
  18. (1986) “Les emplois pragmatiques de toujours (suite): les cas des conclusions assertives.” Modèles Linguistiques8(2): 115–122.
    [Google Scholar]
  19. DUCROT, O. e. a.
    (1980) Les mots du discours. Paris, Minuit.
    [Google Scholar]
  20. GALLARDO, B.
    (1992) Análisis conversacional y Pragmática del receptor. Un enfoque perceptivo de los fenómenos conversacio-nales. Valencia.
    [Google Scholar]
  21. (1993) Lingüística perceptiva y conversación: se-cuencias. Anejo 4 de LynX. Departamento de Teoria de los len-guajes. Universidad de Valencia.
    [Google Scholar]
  22. GÜLICH, E. y T. KOTSCHI
    (1983) “Les marqueurs de la reformulation paraphrastique.” Cahiers de Linguistique Française: Connecteurs pragmatiques et structure du discours (Actes du 2ème Colloque de Pragmatique de Genève)5: 305–351.
    [Google Scholar]
  23. KERBRAT-ORECCHIONI
    (1970), L’ENONCIATION. De la subjectivité dans le langage. Paris, Armand Colin.
    [Google Scholar]
  24. (1990) Les Interactions verbales. Paris, Armand Colin.
    [Google Scholar]
  25. LEVINSON, S.C.
    (1983), Pragmática. Barcelona, Teide 1989.
    [Google Scholar]
  26. LORENZO, E.
    (1966) “La expresión de ruego y de mandate en espa-fiol”. El espafñol de hoy, lengua en ebullición. Madrid, Gredos. 84–96.
    [Google Scholar]
  27. LUNDQUIST, L.
    (1987) “Cohérence: Marqueurs d’Orientation Argumentativa et Programme Argumentatif.” Semantikos9(2): 1–21.
    [Google Scholar]
  28. MARINER, S.
    (1981) “ Pues y doncs adversativos.” Logos SemantikosIV: 289–297.
    [Google Scholar]
  29. MARTÍN ZORRAQUINO, M.
    (1991) “Elementos de cohesión en el ha-bla de Zaragoza”. I Cur so de Geografla Lingüística de Aragón. Zaragoza, Institución “Fernando el Católico”. 253–286.
    [Google Scholar]
  30. MOESCHLER, J.
    (1982) Dire et contradire. Pragmatique de la négation et acte de réfutation dans la conversation. Berna, Lang.
    [Google Scholar]
  31. (1983) “Contraintes structurelles et contraintes d’en-chainement dans la descriptions des connecteurs concessifs en conversation.” Cahiers de Linguistique Française: Connecteurs pragmatiques et structure du discours (Actes du 2ème Colloque de Pragmatique de Genève)5: 131–153.
    [Google Scholar]
  32. (1985) Argumentation et Conversation. Èléments pour une analyse pragmatique du discourse. Genève, Hatier-Crédif.
    [Google Scholar]
  33. (1986) “Connecteurs pragmatiques, lois de discours et stratégies interprétatives: parce que et la justification enoncia-tive.” Cahiers de Linguistique Française7: 149–168.
    [Google Scholar]
  34. PERELMAN, C. y L. OLBRECHTS-TYTECA
    (1988) Traité de l’argumentation. Bruxelles, Editions de l’Université.
    [Google Scholar]
  35. PORTOLÉS, J.
    (1989) “El conector argumentativ pues .” Dicenda8: 117–133.
    [Google Scholar]
  36. SCHELLING, M.
    (1982) “Quelques modalités de clôture: les conclusifs finalement, au fond, de toute façon .” Cahiers de Linguistique Française: Concession et consecution dans le discours4: 63–106.
    [Google Scholar]
  37. (1983) “Remarques sur le rôle de quelques connecteurs (‘donc, alors, finalement, au fond’) dans les enchaînements en dialogue.” Cahiers de Linguistique Française: Connecteurs pragmatiques et structure du discours (Actes du 2ème Colloque de Pragmatique de Genève)5: 169–187.
    [Google Scholar]
  38. ZENONE
    (1981) “Marqueurs de consecution: le cas de donc .” Cahiers de Linguistique Française2: 113–139.
    [Google Scholar]
  39. ZENONE, A.
    (1982) “La consecution sans contradiction: donc, par conséquent, alors, ainsi, aussi (première partie).” Cahiers de Linguistique Française: Consession et consecution dans le discours4: 107–141.
    [Google Scholar]
  40. (1983) “La consecution sans contradiction: donc, par conséquent, alors, ainsi, aussi (deuxième partie).” Cahiers de Linguistique Française: Connecteurs pragmatiques et structure du discours (Actes du 2ème Colloque de Pragmatique de Genève)5: 189–214.
    [Google Scholar]
http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/itl.107-108.07bri
Loading
  • Article Type: Research Article
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error