1887
Volume 44, Issue 2
  • ISSN 0378-4169
  • E-ISSN: 1569-9927
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

Résumé

Les nombreux travaux réalisés ces vingt dernières années sur les noms propres se sont avant tout attachés à mettre en relief leur diversité formelle et sémantique et leur fonctionnement discursif complexe. Avec comme conséquences, non seulement celle de reléguer au second plan la question définitoire des noms propres qui agitait auparavant le monde philosophico-logico-linguistique, mais aussi celle de la présenter comme dépassée, la distinction nom propre / nom commun n’étant plus qu’une opposition graduelle. Nous nous proposons dans cet article de revenir sur la question de la définition des noms propres avec comme principal objectif de montrer que la distinction nom propre / nom commun n’est pas affaire de continuité, mais représente bien une différence de dénomination qui s’avère capitale, parce qu’elle reflète une différence ontologique basique entre catégories et particuliers ou individus.

Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/li.00063.kle
2022-03-21
2022-05-23
Loading full text...

Full text loading...

References

  1. Algeo, J.
    1973On Defining the Proper Name. Gainesville: University of Florida Press.
    [Google Scholar]
  2. Anscombre, J.-C. & Ducrot, O.
    1976 L’argumentation dans la langue. Langages, 47, 5–27. 10.3406/lgge.1976.2306
    https://doi.org/10.3406/lgge.1976.2306 [Google Scholar]
  3. 1983L’argumentation dans la langue. Bruxelles : Mardaga.
    [Google Scholar]
  4. Ballard, M.
    2001Le nom propre en traduction. Paris : Ophrys.
    [Google Scholar]
  5. Baumer, E.
    2015Noms propres et anaphores nominales en anglais et en français : étude comparée des chaînes de référence. Paris : L’Harmattan.
    [Google Scholar]
  6. Berrendonner, A.
    1981Eléments de pragmatique linguistique. Paris : Minuit.
    [Google Scholar]
  7. Burge, T.
    1973 Reference and Proper Names. The Journal of Philosophy, LXX: 4, 425–439. 10.2307/2025107
    https://doi.org/10.2307/2025107 [Google Scholar]
  8. Buyssens, E.
    1973 Les noms singuliers. Cahiers Ferdinand de Saussure, 28, 25–34.
    [Google Scholar]
  9. Castaneda, H.-N.
    1985 The Semantics and the Causal Roles of Proper Names. Philosophy and Phenomenological Research, XLVI: 1, 1–23. 10.2307/2107658
    https://doi.org/10.2307/2107658 [Google Scholar]
  10. Cislaru, G.
    2005Etude sémantique et discursive du nom de pays dans la presse française avec référence à l’anglais, au roumain et au russe. Thèse de Doctorat, Paris : Université Sorbonne Nouvelle.
    [Google Scholar]
  11. 2014 Noms propres : domaine de définition, domaine de référence, sens. InE. Hilgert, S. Palma, P. Frath & R. Daval (éds), Res per Nomen IV. Les théories du sens et de la référence, 467–481. Reims : Epure.
    [Google Scholar]
  12. Cislaru, G. & Lecolle, M.
    2010 Noms propres de lieux habités, espace et temporalité. Revue de Sémantique et Pragmatique, 25–26, 121–137.
    [Google Scholar]
  13. Conrad, B.
    1985 On the Reference of Proper Names. Acta Linguistica Hafniensia, 19: 1, 44–129. 10.1080/03740463.1985.10416055
    https://doi.org/10.1080/03740463.1985.10416055 [Google Scholar]
  14. Cormier, A.
    2013Rôle de l’énonciation dans l’analyse linguistique du nom propre. Limoges : Editions Lambert-Lucas.
    [Google Scholar]
  15. 2014 Que deviennent les noms propres ?Cahiers de lexicologie, 105: 2, 141–160.
    [Google Scholar]
  16. Curat, H. & Hamlin, F. R.
    1993 Désignation, référence et la distinction entre noms propres et noms communs. Zeitschrift für romanische Philologie, 109 : 1/2, 1–15. 10.1515/zrph.1993.109.1‑2.1
    https://doi.org/10.1515/zrph.1993.109.1-2.1 [Google Scholar]
  17. Dauzat, A.
    1950Les noms de personnes : origine et évolution. Paris : Delagrave.
    [Google Scholar]
  18. De Mulder, W.
    2000 Nom propre et essence psychologique. Vers une analyse cognitive des noms propres ?Lexique, 15, 47–62.
    [Google Scholar]
  19. Devitt, M.
    1974 Singular Terms. Journal of Philosophy, LXXI: 7, 183–205. 10.2307/2025347
    https://doi.org/10.2307/2025347 [Google Scholar]
  20. 1976 Semantics and the Ambiguity of Proper Names. The Monist, 59: 3, 404–423. 10.5840/monist19765938
    https://doi.org/10.5840/monist19765938 [Google Scholar]
  21. Donnellan, K.
    1970 Proper Names and the Identifying Descriptions. Synthese, 21, 335–358. 10.1007/BF00484804
    https://doi.org/10.1007/BF00484804 [Google Scholar]
  22. Fant, L.
    1990 On The Relevance of the Semantics/Pragmatics Distinction. Copenhagen Studies in Language, 13, 16–40.
    [Google Scholar]
  23. Fasciolo, M. & Lammert, M.
    (éds) 2014Types de noms et critères définitoires. Travaux linguistiques, n°69.
    [Google Scholar]
  24. Flaux, N.
    1991 L’antonomase du nom propre ou La mémoire du référent. Langue française, 92, 26–45. 10.3406/lfr.1991.6210
    https://doi.org/10.3406/lfr.1991.6210 [Google Scholar]
  25. 2000a Le nom propre et le partitif. Lexique, 15, 93–116.
    [Google Scholar]
  26. 2000b Nouvelles remarques sur l’antonomase. Lexique, 15, 117–144.
    [Google Scholar]
  27. Gardiner, A.
    1940The Theory of Proper Names. A controversial Essay. London: Oxford University Press (éd. de 1954).
    [Google Scholar]
  28. Gary-Prieur, M.-N.
    1989 Quand le référent du nom propre se multiplie. Modèles linguistiques, 11: 2, 119–133.
    [Google Scholar]
  29. 1990Du Bach, du Colette : neutralisation du genre et recatégorisation des noms propres de personne. Le français moderne, LVIII: 3–4, 174–189.
    [Google Scholar]
  30. 1991a Le nom propre constitue-t-il une catégorie linguistique ?Langue française, 92, 4–26. 10.3406/lfr.1991.6209
    https://doi.org/10.3406/lfr.1991.6209 [Google Scholar]
  31. 1991b La modélisation du nom propre. Langue française, 92, 46–64. 10.3406/lfr.1991.6211
    https://doi.org/10.3406/lfr.1991.6211 [Google Scholar]
  32. 1993 L’interprétation exemplaire du nom propre dans la construction un Np. Actes du Colloque de Cracovie (24–26septembre 1992) Tradition et modernité, 101–112. Cracovie : Uniiversitas.
    [Google Scholar]
  33. 1994Grammaire du nom propre. Paris : PUF.
    [Google Scholar]
  34. 1995Les Simenon, Frédéric dard et autres Japrisot : l’effet du pluriel sur l’interprétation exemplaire d’un nom propre. InM. Noailly (éd), Nom propre et nomination, 247–259. Paris : Klincksiecck.
    [Google Scholar]
  35. 1996a A propos du fonctionnement sémantique des noms propres et des noms abstraits. InN. Flaux, M. Glatigny & D. Samain (éds), Les noms abstraits, histoire et théories, 135–157. Lille : Presses Universitaires du Septentrion.
    [Google Scholar]
  36. 1996b Figurations de l’individu à travers différentes constructions du nom propre en français. Cahiers de Praxématique, 27, 63–76. 10.4000/praxematique.2997
    https://doi.org/10.4000/praxematique.2997 [Google Scholar]
  37. 1996c Les noms propres au figuré. InM. Léonard & E. Nardout-Lafarge (éds), Le texte et le nom, 67–83. Montréal : XYZ.
    [Google Scholar]
  38. 2000 Les noms propres et le pluriel. Lexique, 15, 63–76.
    [Google Scholar]
  39. 2001L’individu pluriel. Les noms propres et le nombre. Paris : Editions du CNRS.
    [Google Scholar]
  40. Grass, T.
    2002Quoi ! Vous voulez traduire « Goethe » ? Essai sur la traduction des noms propres allemand-français. Berne : Peter Lang.
    [Google Scholar]
  41. Hébert, L.
    1996 Fondements théoriques de la sémantique du nom propre. InM. Léonard & E. Nardout-Lafarge (éds), Le texte et le nom, 41–53. Montréal : XYZ.
    [Google Scholar]
  42. Hilgert, E.
    2014 Le nom propre chez Georges Kleiber : chronique d’une inadéquation, mais pas celle annoncée. InE. Hilgert, S. Palma, P. Frath & R. Daval (éds), Res per Nomen IV. Les théories du sens et de la référence, 389–404. Reims : Epure.
    [Google Scholar]
  43. Hofstadter, D. & Sander, E.
    2013L’Analogie. Cœur de la pensée. Paris : Odile Jacob.
    [Google Scholar]
  44. Jonasson, K.
    1987 Articles génériques et noms propres modifiés. InRencontre(s) avec la généricité, 57–72. Paris : Klincksieck.
    [Google Scholar]
  45. 1990a Sens dénotatif, sens connotatif et noms propres modifiés. Actes du 10e Congrès des romanistes scandinaves (Lund10–14août 1987), 219–225, Lund.
    [Google Scholar]
  46. 1990b Le double statut mondain et métalinguistique du nom propre. Studier i modern sprakvetenskap, 9, 123–151.
    [Google Scholar]
  47. 1990c Métaphores in absentia et la lexicalisation des noms propres. Actes du 11e Congrès des romanistes scandinaves (Trondheim13–17août 1990), 261–271. Trondheim.
    [Google Scholar]
  48. 1991 Les noms propres métaphoriques : construction et interprétation. Langue française, 92, 64–81. 10.3406/lfr.1991.6212
    https://doi.org/10.3406/lfr.1991.6212 [Google Scholar]
  49. 1993 Le point d’ancrage référentiel des noms propres métaphoriques. Actes du 19e Congrès International de linguistique et de philologie romanes (Santiago de Compostela4–9septembre 1989), 429–439. La Coruna.
    [Google Scholar]
  50. 1994Le nom propre. Constructions et interprétations. Louvain-la-Neuve : Duculot. 10.3917/dbu.jonas.1994.01
    https://doi.org/10.3917/dbu.jonas.1994.01 [Google Scholar]
  51. 1998Ce Marc nous fait bien bosser ! Sur le rôle du démonstratif devant le nom propre. InA. Englebert, M. Pierrard, L. Rosier & D. Van Raemdonck (éds), La ligne claire. De la linguistique à la grammaire, 75–85. Bruxelles : Duculot.
    [Google Scholar]
  52. Kleiber, G.
    1978 Phrases et valeurs de vérité. InR. Martin (éd.), La notion de recevabilité en linguistique, 21–66. Paris : Klincksieck.
    [Google Scholar]
  53. 1981Problèmes de référence. Descriptions définies et noms propres. Paris : Klincksieck.
    [Google Scholar]
  54. 1984 Dénomination et relations dénominatives. Langages, 76, 77–94. 10.3406/lgge.1984.1496
    https://doi.org/10.3406/lgge.1984.1496 [Google Scholar]
  55. 1985a Sur la sémantique et la pragmatique des SN Le projet Delors et La camarade Catherine. L’information grammaticale, 27, 3–9. 10.3406/igram.1985.3395
    https://doi.org/10.3406/igram.1985.3395 [Google Scholar]
  56. 1985b Enigme en syntaxe : une réponse. Lingvisticæ Investigationes, IX : 2, 391–405. 10.1075/li.9.2.10kle
    https://doi.org/10.1075/li.9.2.10kle [Google Scholar]
  57. 1986a Déictiques, embrayeurs, “token-reflexives”, symboles indexicaux, etc.: comment les définir ?L’Information Grammaticale, 30, 3–22. 10.3406/igram.1986.2122
    https://doi.org/10.3406/igram.1986.2122 [Google Scholar]
  58. 1986b Pour une explication du paradoxe de la reprise immédiate. Langue française, 72, 54–79. 10.3406/lfr.1986.4658
    https://doi.org/10.3406/lfr.1986.4658 [Google Scholar]
  59. 1987Du côté de la référence verbale. Les phrases habituelles. Berne : Peter Lang.
    [Google Scholar]
  60. 1988 Phrases génériques et raisonnement par défaut. Le Français Moderne, 56: 1/2, 1–15.
    [Google Scholar]
  61. 1989 Généricité et typicalité. Le Français Moderne, 57: 3/4, 127–154.
    [Google Scholar]
  62. 1990aLa sémantique du prototype. Catégories et sens lexical. Paris : PUF.
    [Google Scholar]
  63. 1990bL’article LE générique. La généricité sur le mode massif. Genève : Droz.
    [Google Scholar]
  64. 1991 Du nom propre au nom propre modifié : le cas de la détermination des noms propres par l’adjectif démonstratif. Langue française, 92, 82–103. 10.3406/lfr.1991.6213
    https://doi.org/10.3406/lfr.1991.6213 [Google Scholar]
  65. 1992a Quand le nom propre prend article. French Language Studies, 2, 185–205. 10.1017/S0959269500001290
    https://doi.org/10.1017/S0959269500001290 [Google Scholar]
  66. 1992b Sur les noms propres dits “métonymiques”. InA. Clas (éd.), Le mot, les mots, les bons mots. Hommage à Igor A. Mel’cuk, 77–92. Montréal : Presses Universitaires de Montréal.
    [Google Scholar]
  67. 1992c A propos de du Mozart. Une énigme référentielle. InG. Gréciano & G. Kleiber (éds), Systèmes interactifs. Mélanges offerts à Jean David, 241–256. Paris, Klincksieck.
    [Google Scholar]
  68. 1992d Article défini, unicité et pertinence. Revue Romane, 27: 1, 61–89.
    [Google Scholar]
  69. 1994aNominales. Essais de sémantique référentielle. Paris : Armand Colin.
    [Google Scholar]
  70. 1994b Lexique et cognition : y a-t-il des termes de base ?Rivista di Linguistica, 6: 2, 237–266.
    [Google Scholar]
  71. 1995 Sur la définition des noms propres : une dizaine d’années après. InM. Noailly (éd.), Nom propre et nomination, 11–36. Paris : Klincksieck.
    [Google Scholar]
  72. 1996 Noms propres et noms communs : un problème de dénomination. Méta, XLI: 4, 567–589. 10.7202/003323ar
    https://doi.org/10.7202/003323ar [Google Scholar]
  73. 2001 Remarques sur la dénomination. Cahiers de Praxématique, 36, 21–41. 10.4000/praxematique.292
    https://doi.org/10.4000/praxematique.292 [Google Scholar]
  74. 2003 Item lexical, mots construits et polylexicalité vus sous l’angle de la dénomination. Syntaxe & Sémantique, 5, 31–46. 10.3917/ss.005.0031
    https://doi.org/10.3917/ss.005.0031 [Google Scholar]
  75. 2004 Peut-on sauver un sens de dénomination pour les noms propres ?Functions of Language, 11: 1, 115–145. 10.1075/fol.11.1.06kle
    https://doi.org/10.1075/fol.11.1.06kle [Google Scholar]
  76. 2005 Les noms propres “modifiés” par même. Langue française, 146, 114–126. 10.3406/lfr.2005.6621
    https://doi.org/10.3406/lfr.2005.6621 [Google Scholar]
  77. 2006 Retour sur les noms propres modifiés. Linguística : Revista de Estudos Linguísticos da Universidade do Porto, 1: 1, 33–51.
    [Google Scholar]
  78. 2007 Sur le rôle cognitif des noms propres. Cahiers de Lexicologie, 91, 151–165.
    [Google Scholar]
  79. 2008 Comment fonctionne ICI. Cahiers Chronos, 20, 113–145.
    [Google Scholar]
  80. 2012 A la quête de JE et de TU. InP. Frath, V. Bourdier, K. Bréhaux, E. Hilgert et J. Dunphy-Blomfiel (éds), Res per Nomen III. Référence, conscience et sujet énonciateur, 135–162. Reims : Epure.
    [Google Scholar]
  81. 2016a Noms propres : dénomination et catégorisation. Langue Française, 190, 29–44. 10.3917/lf.190.0029
    https://doi.org/10.3917/lf.190.0029 [Google Scholar]
  82. 2016b Enonciation et personne ou Quelques moments de la vie d’un couple. InM. Colas-Blaise, L. Perrin et G. M. Tore (éds), L’énonciation aujourd’hui, un concept clé des sciences du langage, 33–50. Limoges, Editions Lambert-Lucas.
    [Google Scholar]
  83. à paraître. La triple “personnalité” de je et tu.
    [Google Scholar]
  84. Kleiber, G. & M. Riegel
    1978 Les grammaires floues. InR. Martin (éd.), La notion recevabilité en linguistique, 67–123. Paris, Klincksieck.
    [Google Scholar]
  85. Kneale, W.
    1962 Modality, de Dicto and de Re. InE. Nagel, P. Suppes & A. Tarski (eds), Logic, Methodology and Philosophy of Science : Proceedings of the 1960 International Congress, 622–633. Stanford: Stanford University Press.
    [Google Scholar]
  86. Kripke, S.
    1972 Naming and Necessity. InD. Davidson & G. Harman (eds.), Semantics of Natural Language, 253–355. Dordrecht: Reidel. (Trad. française : 1982. La logique des noms propres. Paris : Minuit.) 10.1007/978‑94‑010‑2557‑7_9
    https://doi.org/10.1007/978-94-010-2557-7_9 [Google Scholar]
  87. Kubczak, H.
    1985 Eigennamen als bilaterale Sprachzeichen. Beiträge zur Namenforschung, 20, 284–304.
    [Google Scholar]
  88. Lakoff, G.
    1972 Hedges: a study in meaning criteria and the logic of fuzzy concepts. Papers from the 8th Regional Meeting, 183–228. Chicago Linguistic Society.
    [Google Scholar]
  89. Laurent, N.
    2016aLa part réelle du langage. Essai sur le nom propre et sur l’antonomase de nom commun. Paris : Honoré Champion Editeur.
    [Google Scholar]
  90. (éd.) 2016bNoms propres. Langue française, 190.
    [Google Scholar]
  91. Le Bihan, M.
    1974Le nom propre. Etude de grammaire et de rhétorique. Thèse de 3e cycle, dactylographiée. Rennes : Université de Rennes.
    [Google Scholar]
  92. 1978 Notes sur les noms propres. Lingvisticæ Investigationes, II: 2, 419–427. 10.1075/li.2.2.08noa
    https://doi.org/10.1075/li.2.2.08noa [Google Scholar]
  93. Lecolle, M.
    2014 Dénomination de groupes sociaux : approche sémantique et discursive d’une catégorie de noms propres. 4e Congrès mondial de linguistique française (Berlin), 2265–2281. Institut de linguistique française, EDP Sciences. 10.1051/shsconf/20140801063
    https://doi.org/10.1051/shsconf/20140801063 [Google Scholar]
  94. Lecolle, M. & Leroy, S.
    2006a Collectif, massif et partition dans les figures du nom propre. InG. Kleiber, C. Schnedecker, A. Theissen (éds), La Relation « Partie-Tout », 543–558. Louvain : Peeters.
    [Google Scholar]
  95. 2006b Changement dans le lexique – changement du lexique : Lexicalisation, figement, catachrèse. Cahiers de Praxématique, 46, 23–46. 10.4000/praxematique.595
    https://doi.org/10.4000/praxematique.595 [Google Scholar]
  96. Lecolle, M., Paveau, M.-A. & Reboul-Touré, S.
    (éds) 2009Le nom propre en discours. Paris : Presses de la Sorbonne nouvelle.
    [Google Scholar]
  97. Leroy, S.
    2004aLe nom propre en français. Paris : Ophrys.
    [Google Scholar]
  98. 2004bDe l’identification à la catégorisation : l’antonomase du nom propre en français. Louvain : Peeters.
    [Google Scholar]
  99. Lyons, J.
    1978Eléments de sémantique. Paris : Larousse.
    [Google Scholar]
  100. Martin, R.
    1976Inférence, antonymie et paraphrase. Paris : Klincksieck.
    [Google Scholar]
  101. 1982 Compte rendu de G. Kleiber (1981). Revue de linguistique romane, 46, 416–419.
    [Google Scholar]
  102. 1983a La notion d’univers de croyance dans la définition du nom propre. LINX, 9, 7–28. 10.3406/linx.1983.980
    https://doi.org/10.3406/linx.1983.980 [Google Scholar]
  103. 1983bPour une logique du sens. Paris : PUF (2e éd. 1994).
    [Google Scholar]
  104. 1987Langage et croyance. Les univers de croyance dans la théorie sémantique. Bruxelles : Mardaga.
    [Google Scholar]
  105. Martin-Berthet, F.
    1995 Les titres d’œuvre dans le Petit Robert (1977). Lexique, 12–13, 171–193.
    [Google Scholar]
  106. Mill, S.
    1724A System of Logic. London: Longman (8e éd. 1949).
    [Google Scholar]
  107. Moeschler, J.
    1993 Lexique et pragmatique. Les données du problème. Cahiers de linguistique française, 14, 7–35.
    [Google Scholar]
  108. Molino, J.
    1982 Le nom propre dans la langue. Langages, 66, 5–20. 10.3406/lgge.1982.1123
    https://doi.org/10.3406/lgge.1982.1123 [Google Scholar]
  109. Noailly, M.
    1987 Le nom propre en français contemporain ; logique et syntaxe en désaccord imparfait. Cahiers de grammaire, 12, 104–112.
    [Google Scholar]
  110. 1991L’énigmatique Tombouctou : nom propre et position de l’épithète. Langue française, 92, 104–112. 10.3406/lfr.1991.6214
    https://doi.org/10.3406/lfr.1991.6214 [Google Scholar]
  111. 2000 « Ce même Bajazet » : nom propre et principe d’identité. Lexique, 15, 21–34.
    [Google Scholar]
  112. 2003« Et ce même Néron… » : mais que fait même ici ?InB. Combettes, C. Schnedecker & A. Theissen (éds), Ordre et distinction dans la langue et le discours, 373–385. Paris : Champion.
    [Google Scholar]
  113. (éd) 2005Nom propre et nomination. Paris : Klincksieck.
    [Google Scholar]
  114. Nunberg, G.
    1993 Indexicality and Deixis. Linguistics and Philosophy, 16, 1–43. 10.1007/BF00984721
    https://doi.org/10.1007/BF00984721 [Google Scholar]
  115. Plantinga, A.
    1974The Nature of Necessity. Oxford: The Clarendon Press.
    [Google Scholar]
  116. Récanati, F.
    1983 La sémantique des noms propres : remarques sur la notion de désignateur rigide. Langue française, 57, 106–118. 10.3406/lfr.1983.5159
    https://doi.org/10.3406/lfr.1983.5159 [Google Scholar]
  117. Rey-Debove, J.
    1978Le métalangage. Etude linguistique du discours sur le langage. Paris : Le Robert.
    [Google Scholar]
  118. Siblot, P.
    1994 Compte rendu de K. Jonasson (1994). Cahiers de praxématique, 23, 157–159. 10.4000/praxematique.1520
    https://doi.org/10.4000/praxematique.1520 [Google Scholar]
  119. 1995 Noms et images de marque. De la construction du sens dans les noms propres. InM. Noailly (éd.), Nom propre et nomination, 147–160. Paris : Klincksieck.
    [Google Scholar]
  120. Strawson, P. F.
    1973Les individus. Paris : Seuil.
    [Google Scholar]
  121. 1977Etudes de logique et de linguistique. Paris : Seuil.
    [Google Scholar]
  122. Van Langendonck, W.
    1973 Zur semantischen Syntax des Eigennamens. Namenkundliche Informationen, 23, 14–24.
    [Google Scholar]
  123. 1975Compte rendu de J. Algeo (1973) On Defining the Proper Name, Gainesville, University of Florida Press. Foundations of Language, 13: 4, 603–606.
    [Google Scholar]
  124. Van Langedonck, W.
    1981 On the theory of proper names. Proceedings of the XIIIth International Congress of Onomastic Sciences, 63–78. Krakow: Ossolineum.
    [Google Scholar]
  125. Van Langendonck, W.
    1990 Proper nouns and pronouns. Proceedings of the XVIth International Congress of Onomastic Sciences, 567–576. Québec: Presses Universitaires Laval.
    [Google Scholar]
  126. 1999 Neurolinguistic and syntactic evidence for basic level meaning in proper names. Functions of Language, 6: 1, 95–138. 10.1075/fol.6.1.04van
    https://doi.org/10.1075/fol.6.1.04van [Google Scholar]
  127. 2007Theory and Typology of Proper Names. Berlin & New-York: Mouton-De Gruyter. 10.1515/9783110197853
    https://doi.org/10.1515/9783110197853 [Google Scholar]
  128. Vaxelaire, J.-L.
    2005Les noms propres : une analyse lexicologique et historique. Paris : Champion.
    [Google Scholar]
  129. Wilmet, M.
    1986aLa détermination nominale. Paris: PUF.
    [Google Scholar]
  130. 1986b La détermination des “noms propres”. InG. Kleiber (éd.), Déterminants. Syntaxe et sémantique, 317–330. Paris : Klincksieck.
    [Google Scholar]
  131. 1991 Nom propre et ambiguïté. Langue française, 92, 113–124. 10.3406/lfr.1991.6215
    https://doi.org/10.3406/lfr.1991.6215 [Google Scholar]
  132. 1993 “Ecouter du Mozart” : Variations sur un thème. Vox Romanica, 52, 194–207.
    [Google Scholar]
  133. 1995 Pour en finir avec le nom propre ?. L’information grammaticale, 65, 3–11. 10.3406/igram.1995.3050
    https://doi.org/10.3406/igram.1995.3050 [Google Scholar]
  134. Wilson, D. & Sperber, D.
    1990 Forme linguistique et pertinence. Cahiers de linguistique française, 11, 13–35.
    [Google Scholar]
http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/li.00063.kle
Loading
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error