1887
Volume 45, Issue 1
  • ISSN 0378-4169
  • E-ISSN: 1569-9927
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

Résumé

Le conditionnel comme l’auxiliaire , dans certains emplois, peuvent signifier l’évidentialité indirecte dans sa double dimension : et . Différents travaux ont étudié l’une ou l’autre forme dans l’un ou l’autre de ces emplois. Le présent article est consacré à la des valeurs évidentielles inférentielles d’une part, et reportives d’autre part, développées par ces deux formes.

Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/li.00066.bre
2022-12-05
2023-02-06
Loading full text...

Full text loading...

References

  1. Abouda, L.
    2001 Les emplois journalistique, polémique et atténuatif du conditionnel. Un traitement unitaire. InP. Dendale & L. Tasmowski (éds), Le conditionnel en français (Recherches linguistiques 25), 277–294. Université de Metz.
    [Google Scholar]
  2. Aikhenvald, A. Y.
    2004Evidentiality. Oxford: Oxford University Press.
    [Google Scholar]
  3. Authier-Revuz, J.
    2020La représentation du discours autre. Berlin/Boston : De Gruyter.
    [Google Scholar]
  4. Azzopardi, S.
    2011Le Futur et le Conditionnel. Valeur en langue et effets de sens en discours. Analyse contrastive espagnol/français. Thèse de doctorat. Montpellier : Université Paul-Valéry.
    [Google Scholar]
  5. Barbet, C.
    2012Devoir et pouvoir, des marqueurs modaux ou évidentiels ?Langue française, 1731, 49–63. 10.3917/lf.173.0049
    https://doi.org/10.3917/lf.173.0049 [Google Scholar]
  6. Bourova, V. & Dendale, P.
    2013 Serait-ce un conditionnel de conjecture ? Datation, évolution et mise en relation de deux conditionnels à valeur évidentielle. Cahiers Chronos, 261, 183–200.
    [Google Scholar]
  7. Bres, J.
    2020Le conditionnel. InEncyclopédie grammaticale du français(EGF), en ligne : encyclogram.fr (50p.).
    [Google Scholar]
  8. 2022Dans x temps / x temps plus tard : SP d’ultériorité et temps de l’indicatif. Travaux de linguistique, 831, 7–36. 10.3917/tl.083.0007
    https://doi.org/10.3917/tl.083.0007 [Google Scholar]
  9. Bres, J. & Azzopardi, S.
    2012On aurait oublié les clés du dialogisme sur la porte de l’analyse ? De l’effet de sens de conjecture du futur et du conditionnel en français. InJ. Bres, A. Nowakowska, J.-M. Sarale & S. Sarrazin (éds), Dialogisme : langue, discours, 135–147. Bruxelles : Peter Lang. 10.3726/978‑3‑0352‑6212‑4
    https://doi.org/10.3726/978-3-0352-6212-4 [Google Scholar]
  10. Bres, J., Nowakowska, A. & Sarale, J.-M.
    2019Petite grammaire alphabétique du dialogisme. Paris : Garnier.
    [Google Scholar]
  11. Damourette, J. & Pichon, E.
    1970 [1911–1936]Des mots à la pensée : essai de grammaire de la langue française, tomeV1. Paris : d’Artrey.
    [Google Scholar]
  12. Dendale, P.
    1993 Le conditionnel de l’information incertaine : marqueur modal ou marqueur évidentiel ?InG. Hilty (éd.), Actes du XXe congrès international de linguistique et philologie romanes, t.11, 165–176. Tübingen : Francke Verlag.
    [Google Scholar]
  13. 1994Devoir épistémique, marqueur modal ou évidentiel. Langue française, 1021, 24–40. 10.3406/lfr.1994.5712
    https://doi.org/10.3406/lfr.1994.5712 [Google Scholar]
  14. 1999Devoir au conditionnel : valeur évidentio-modale et origine du conditionnel. Cahiers Chronos, 41, 7–28.
    [Google Scholar]
  15. 2000Devoir épistémique à l’indicatif et au conditionnel : inférence ou prédiction ?InA. Englebert, M. Pierrard, L. Rosier & D. van Raemdonck (éds), Actes du XXIIe Congrès International de Linguistique et de Philologie Romanes, vol.71. Sens et Fonctions, 159–169. Tübingen : Niemeyer.
    [Google Scholar]
  16. 2010Il serait à Paris en ce moment. Serait-il à Paris ? À propos de deux emplois épistémiques du conditionnel. InC. Alvarez Castro, F. Bango de la Campa & M. L. Donaire (éds), Liens linguistiques, 291–317. Berne : Peter Lang.
    [Google Scholar]
  17. 2012 Le conditionnel ‘journalistique’, marqueur de modalisation en discours second : éléments d’archéologie grammaticale. InS. Branca-Rosoff (éd.), L’hétérogène à l’oeuvre dans la langue et les discours : hommage à Jacqueline Authier-Revuz, 229-248. Paris : Lambert-Lucas.
    [Google Scholar]
  18. 2018 Évidentialité ou non-prise en charge ? Le cas du conditionnel épistémique en français. Une réanalyse. Langue française, 2001, 63–76.
    [Google Scholar]
  19. 2022 Evidential markers in French. InB. Wiemer, & J. I. Marín Arrese (eds), Evidential Marking in European Languages. Toward a unitary comparative account, 171–233. Berlin: De Gruyter, Akademie Verlag. 10.1515/9783110726077‑005
    https://doi.org/10.1515/9783110726077-005 [Google Scholar]
  20. Dendale, P. & De Mulder, W.
    1996 Déduction ou abduction : le cas de devoir inférentiel. InZ. Guentchéva (éd.), L’énonciation médiatisée, 305–318. Louvain/Paris : Peeters.
    [Google Scholar]
  21. Dendale, P. & Van Bogaert, J.
    2012 Réflexions sur les critères de définition et les problèmes d’identification des marqueurs évidentiels en français. Langue française, 1731, 13–29. 10.3917/lf.173.0013
    https://doi.org/10.3917/lf.173.0013 [Google Scholar]
  22. Gosselin, L.
    2001 Relations temporelles et modales dans le conditionnel journalistique. InP. Dendale & L. Tasmowski (éds), Le conditionnel en français (Recherches linguistiques 25), 45–66. Université de Metz.
    [Google Scholar]
  23. 2010Les modalités en français. La validation des représentations. Amsterdam/New York : Rodopi. 10.1163/9789042027572
    https://doi.org/10.1163/9789042027572 [Google Scholar]
  24. Guentcheva, Z.
    1994 Manifestations de la catégorie du médiatif dans les temps du français. Langages, 1021, 8–23.
    [Google Scholar]
  25. Haillet, P. P.
    2002Le conditionnel en français. Une approche polyphonique. Paris : Ophrys.
    [Google Scholar]
  26. Kronning, H.
    2001 Pour une tripartition des emplois du modal devoir. Cahiers Chronos, 81, 67–84.
    [Google Scholar]
  27. 2005 Polyphonie, médiation et modalisation : le cas du conditionnel épistémique. InJ. Bres, P. P. Haillet, S. Mellet, H. Nølke, L. Rosier (éds), Dialogisme et polyphonie. Approches linguistiques, 297–323. Bruxelles : De Boeck/Duculot. 10.3917/dbu.bres.2005.01.0297
    https://doi.org/10.3917/dbu.bres.2005.01.0297 [Google Scholar]
  28. 2012 Le conditionnel épistémique : propriétés et fonctions discursives. Langue française, 1731, 83–97. 10.3917/lf.173.0083
    https://doi.org/10.3917/lf.173.0083 [Google Scholar]
  29. 2018 Epistemic modality and evidentiality in Romance: the Reportive Conditional. InZ. Guentchéva (ed.), Epistemic Modalities and Evidentiality in Cross-Linguistic Perspective, 69–102. Berlin/Boston: De Gruyter Mouton. 10.1515/9783110572261‑004
    https://doi.org/10.1515/9783110572261-004 [Google Scholar]
  30. Lazard, G.
    2001 On the grammaticalization of evidentiality. Journal of pragmatics, 33, 3, 359–368. 10.1016/S0378‑2166(00)00008‑4
    https://doi.org/10.1016/S0378-2166(00)00008-4 [Google Scholar]
  31. Martin, R.
    1981 Le futur linguistique : temps linéaire ou temps ramifié ? (à propos du futur et du conditionnel en français). Langages, 641, 81–92. 10.3406/lgge.1981.1886
    https://doi.org/10.3406/lgge.1981.1886 [Google Scholar]
  32. Mélac, E.
    2022 The grammaticalization of evidentiality in English. English Language & Linguistics, 1–29. 10.1017/S1360674321000101
    https://doi.org/10.1017/S1360674321000101 [Google Scholar]
  33. Moignet, G.
    1966 Esquisse d’une théorie psychomécanique de la phrase interrogative. Langages, 31, 49–66. 10.3406/lgge.1966.2343
    https://doi.org/10.3406/lgge.1966.2343 [Google Scholar]
  34. Patard, A.
    2017 Du conditionnel comme constructions ou la polysémie du conditionnel. Langue française, 1941, 105–124. 10.3917/lf.194.0105
    https://doi.org/10.3917/lf.194.0105 [Google Scholar]
  35. Plungian, V. A.
    2001 The place of evidentiality within the universal grammatical space. Journal of Pragmatics, 33(3), 349–357. 10.1016/S0378‑2166(00)00006‑0
    https://doi.org/10.1016/S0378-2166(00)00006-0 [Google Scholar]
  36. Provôt, A. & Desclés, J.-P.
    2012 Existe-t-il un ‘conditionnel médiatif’ en français ?Faits de langues, 401, 45–52. 10.1163/19589514‑040‑01‑900000007
    https://doi.org/10.1163/19589514-040-01-900000007 [Google Scholar]
  37. Rossari, C.
    2009 Le conditionnel dit épistémique signale-t-il un emprunt ?Tranel, 511, 75–96.
    [Google Scholar]
  38. Rossari, C., Ricci, C. & Dolamic, L.
    2018 Le conditionnel appliqué à devoir /dovere et son potentiel argumentatif. Langue française, 2001, 105–120.
    [Google Scholar]
  39. Saussure, L.
    2012 Modalité épistémique, évidentialité et dépendance contextuelle. Langue française, 1731, 131–143. 10.3917/lf.173.0131
    https://doi.org/10.3917/lf.173.0131 [Google Scholar]
  40. Squartini, M.
    2004 Disentangling evidentiality and epistemic modality in Romance, Lingua, 1141, 873–895. 10.1016/S0024‑3841(03)00064‑0
    https://doi.org/10.1016/S0024-3841(03)00064-0 [Google Scholar]
  41. Tasmowski, L. & Dendale, P.
    1994PouvoirE : un marqueur d’évidentialité. Langue française, 1021, 41–55. 10.3406/lfr.1994.5713
    https://doi.org/10.3406/lfr.1994.5713 [Google Scholar]
  42. Van de Weerd, J.
    2018 Vers les origines sémantiques du conditionnel épistémique. Étude d’un genre juridique en français classique (XVIe-XVIIIe siècles). Langue française, 2001, 77–89.
    [Google Scholar]
  43. Vetters, C.
    2001 Le conditionnel : ultérieur du non-actuel. InP. Dendale & L. Tasmowski (éds), Le conditionnel en français (Recherches linguistiques 25), 169–210. Université de Metz.
    [Google Scholar]
http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/li.00066.bre
Loading
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error