1887
Volume 16, Issue 1
  • ISSN 0378-4169
  • E-ISSN: 1569-9927
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

On aimerait pouvoir penser qu'il y a moyen de construire automatiquement la définition, et donc le sens des mots morphologiquement dérivés, à partir du sens de leur base. La morphologie dérivationnelle associative de Corbin en fait sa thèse fondatrice. Beaucoup d'arguments sémantiques s'opposent pourtant à ce que soient menées conjointement la dérivation morphologique et la construction de sens. On confond, à tort, l'expression qu'est une définition et le sens auquel elle donne lieu. Si une opération sémantique de construction de sens semble partir de mots en tant qu'expressions qu'il suffit de combiner pour obtenir une définition, il faut tenir compte de ce que devient le sens de ces mots lorsqu'ils entrent dans une définition. Ce n'est pas parce que la définition d'un dérivé contient le mot qui constitue sa base morphologique qu'on peut établir un rapport de sens entre cette base et ce dérivé sans tenir compte du reste de la famille dérivationnelle à laquelle ils appartiennent tous deux. Souvent, si un verbe est dérivé d'un nom, le fait que le nom attribue une propriété nécessaire ou, au contraire, possible à son référent est de première importance pour déterminer le sens du verbe.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/li.16.1.09van
1992-01-01
2019-10-14
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/li.16.1.09van
Loading
  • Article Type: Discussion
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error