1887
Volume 8, Issue 1
  • ISSN 0378-4169
  • E-ISSN: 1569-9927
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

Dans les dictionnaires de français on rencontre fréquemment, parmi les signes de transcription phonétique, le symbole [e] pour indiquer la consonne nasale palatale. Dans plus d'un manuel de phonétique on signale cependant que les prononciations [e] et [nj] se confondent, surtout dans la langue populaire. Si tel est le cas il convient de demander s'il n'est pas temps de remplacer [e] par /nj/ au niveau sousjacent. Il y a effectivement un certain nombre de phénomènes qui semblent soutenir une telle réanalyse. D'autres phénomènes, par contre, ne cadrent pas avec elle. Pour concilier les deux ensembles de faits nous proposons l'hypothèse qu'il y a un An/ au niveau sousjacent qui sera converti en [nj] au cours de la dérivation phonologique. Une telle proposition avait déjà été faite par Dell 1972 mais il ne l'avait pas étayée par une argumentation soutenue. L'hypothèse ressemble à celle faite par Leys 1970 pour le son néerlandais [e]. Leys avait proposé de considérer ce son comme le reflet superficiel de la séquence sousjacente /ng/. Booy 1980 et Trommelen 1983 ont critiqué certains aspects de l'argumentation de Leys. Nous démontrerons cependant que les inconvénients de son analyse ne se retrouvent pas dans notre approche.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/li.8.1.10spa
1984-01-01
2019-10-18
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/li.8.1.10spa
Loading
  • Article Type: Research Article
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error