1887
Reinardus: Yearbook of the International Reynard Society, Volume 20. 2007–2008
  • ISSN 0925-4757
  • E-ISSN: 1569-9951
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

Trois des quatre fables insérées dans Reynaerts historie sont clairement tributaires de l’Esopet flamand (XIIIème siècle), une traduction assez fidèle d’une des multiples variantes du Romulus, la version latine la plus répandue de la collection des fables ésopiques au moyen âge. Par rapport à l’Esopet, Reynaerts historie a surtout amplifié, en ajoutant des détails qui concrétisent et rendent plus vifs les aspects matériels et psychologiques des situations contées, et les implications sociales des moralisations. Sur ces points l’Historie présente non seulement une analogie de vision et de style, mais souvent aussi une ressemblance marquée avec les Fables de Marie de France et la manière dont elle aussi a amplifié le Romulus. Nous étudions de plus près les élements qui relient les deux textes entre eux, et proposons une réponse à la question de savoir quelles ont pu être les causes des analogies et des recoupements constatés. Nous pensons pouvoir conclure qu’il s’agit, entre autres, d’une relation intertextuelle directe, c.-à-d. d’une réception du texte de Marie de France en pays flamand au XVème siècle. Pour Philippe Verelst
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/rein.20.08rey
2007-01-01
2019-09-21
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/rein.20.08rey
Loading
  • Article Type: Research Article
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error