1887
Reinardus: Yearbook of the International Reynard Society. Volume 25 (2013)
  • ISSN 0925-4757
  • E-ISSN: 1569-9951
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

Cette contribution propose la première édition et exploitation d’une feuille volante illustrée anonyme (ca 1565/1570) qui formule en prose allemande une Abcontrafeihung (reproduction) et Außlegung (interprétation) d’un chapiteau de la cathédrale de Strasbourg ; celui-ci, apparemment daté de 1277, représente une procession d’animaux. Le document, traduction libre tirée d’un traité latin du luthérien Jacob Heerbrand (1521–1600), constitue un exemple précoce des luttes confessionnelles de la Réforme, et son importance est située par rapport aux feuilles volantes polémiques et satiriques qui lui sont apparentées, par Johann Fischart (1546/47–1590) et par Johannes Nas (1534–1590). Dans leurs ‘Auslegungen’, ces auteurs passent sous silence, sans doute à dessein mais pour des raisons divergentes, le substrat de la scène du chapiteau, lié à l’épopée animale: la messe et la procession funèbre que la Branche XVII du Roman de Renart met en scène dans l’épisode de la fausse mort du goupil. Tout porte à croire que la charge confessionnelle et politique des sculptures pouvait être plus efficacement développée et perçue en prenant appui non pas sur une fiction animalière reconnue, mais sur une sorte de vérité “inspirée“ par une vision allégorique intemporelle des animaux.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/rein.25.09rub
2013-01-01
2019-10-17
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/rein.25.09rub
Loading
  • Article Type: Research Article
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error