1887
Volume 54, Issue 2
  • ISSN 0035-3906
  • E-ISSN: 1600-0811
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

Résumé

A linguistic and genetic study of (in ) shows that Baudelaire endeavoured to attribute a complex network of emotive and/or hallucinatory mental states to the poetic self by resorting to a rich inventory of formal and expressive devices: syntax and its interface with meter; the deontic and evidential readings of the modal verb ; pragmatic connectives (, ); evaluative items (the verb , the adverb , the preposition introducing an infinitival clause); the intertextual dimension of the poetic lexicon; contrasts between elevated and everyday language. The analysis provided paves the way to an integrated interpretation of the poem and definitely refutes Valéry’s and Benjamin’s comments on its first two verses.

Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/rro.16004.dom
2018-04-30
2019-12-11
Loading full text...

Full text loading...

References

  1. Adam, J. -M.
    (1997) : Du renforcement de l’assertion à la concession : variations d’emploi de certes . L’Information grammaticale, n°73, pp.3–9. doi:  10.3406/igram.1997.3555
    https://doi.org/10.3406/igram.1997.3555 [Google Scholar]
  2. Anscombre, J. -C.
    (1983) : Pour autant, pourtant (et comment) : à petites causes, grands effets. Cahiers de linguistique française, n°5, pp.37–84.
    [Google Scholar]
  3. (1985) : Grammaire traditionnelle et grammaire argumentative de la concession. Revue internationale de philosophie, n°155, pp.333–49.
    [Google Scholar]
  4. (2002) : Mais/pourtant dans la contre-argumentation directe : raisonnement, généricité et lexique. Linx, n°46, pp.115–31. doi:  10.4000/linx.104
    https://doi.org/10.4000/linx.104 [Google Scholar]
  5. Bandy, W. T.
    (1967) : Les morts, les pauvres morts… Revue des sciences humaines, n°127, pp. 477–80.
    [Google Scholar]
  6. Benjamin, W.
    (1979) : Charles Baudelaire. Un poète lyrique à l’apogée du capitalisme. Payot, Paris.
    [Google Scholar]
  7. (1991) : Écrits français. Gallimard, Paris.
    [Google Scholar]
  8. Bonnefoy, Y.
    (2000) : Baudelaire : la tentation de l’oubli. Bibliothèque Nationale de France, Paris.
    [Google Scholar]
  9. Crépet, J. , G. Blin & C. Pichois
    (1968) : Charles Baudelaire. Les Fleurs du Mal. José Corti, Paris.
    [Google Scholar]
  10. David, J. & R. Martin
    (éds) (1980) : La Notion d’aspect. Klincksieck, Paris.
    [Google Scholar]
  11. Delente, É.
    (1992) : Le Rythme : principe d’organisation du discours poétique. Thèse de doctorat, Université de Caen.
    [Google Scholar]
  12. Dendale, P.
    (1994) : Devoir épistémique, marqueur modal ou évidentiel?Langue française, n°102, pp.24–40. doi:  10.3406/lfr.1994.5712
    https://doi.org/10.3406/lfr.1994.5712 [Google Scholar]
  13. (1999) : Devoir au conditionnel : valeur évidentio-modale et origine du conditionnel. Cahiers Chronos, 4, pp.7–28.
    [Google Scholar]
  14. (2000) : Devoir épistémique à l’indicatif et au conditionnel : inférence ou prédiction?, in Englebert, A. et al. (éds) : Actes du XXIIe Congrès International de Linguistique et de Philologie Romanes. Niemeyer, Tübingen, vol.VII, pp.159–69.
    [Google Scholar]
  15. Dendale, P. & De Mulder, W.
    (1996) : Déduction ou abduction : le cas de devoir inférentiel, in Z. Guentcheva (éd.) : L’Énonciation médiatisée. Peeters, Louvain/Paris, pp.305–18.
    [Google Scholar]
  16. Dominicy, M.
    (1997) : Pour une approche cognitive des genres : l’Espagne de Théophile Gautier. Revue belge de philologie et d’histoire, 75, pp.709–30. doi:  10.3406/rbph.1997.4191
    https://doi.org/10.3406/rbph.1997.4191 [Google Scholar]
  17. (1998a) : Paradoxes « temporels » chez Baudelaire, in Englebert, A. et al. (éds) : La ligne claire : De la linguistique à la grammaire. Mélanges offerts à Marc Wilmet à l’occasion de son 60e anniversaire. Duculot, Paris/Bruxelles, pp.187–98.
    [Google Scholar]
  18. (1998b) : Pour une étude linguistique des variantes : l’exemple des Fleurs du mal , in Hausmann, F. -R. et al. (éds) : Haben sich Sprach- und Literaturwissenschaft noch etwas zu sagen ?Romanistischer Verlag, Bonn, pp.69–93.
    [Google Scholar]
  19. (2002) : De Baudelaire à Montale : étude d’une démarcation, in Bartning, I. et al. (éds) : Mélanges publiés en hommage à Gunnel Engwall. Almqvist & Wiksell, Stockholm, pp.127–36.
    [Google Scholar]
  20. (2004) : La pregunta poética. Cuadernos Hispanoamericanos, n°643, pp.15–22.
    [Google Scholar]
  21. (2009) : La théorie des actes de langage et la poésie. L’Information grammaticale, n°121, pp.40–5. doi:  10.3406/igram.2009.4022
    https://doi.org/10.3406/igram.2009.4022 [Google Scholar]
  22. (2011) : Poétique de l’évocation. Classiques Garnier, Paris.
    [Google Scholar]
  23. Ducrot, O.
    (1980) : Je trouve que, in Ducrot, O. et al.  : Les Mots du discours, Éditions de Minuit, Paris, pp.57–92.
    [Google Scholar]
  24. (1984) : Le Dire et le Dit. Éditions de Minuit, Paris.
    [Google Scholar]
  25. Fairlie, A.
    (1981) : « Mène-t-on la foule dans les ateliers ? » – some remarks on Baudelaire’s variants », inImagination and Language : Collected essays on Constant, Baudelaire, Nerval and Flaubert, éd. par M. Bowie . Cambridge University Press, Cambridge/New York, pp. 228–49.
    [Google Scholar]
  26. Gosselin, L.
    (2010) : Les Modalités en français. La validation des représentations. Rodopi, Amsterdam/New York. 10.1163/9789042027572
    https://doi.org/10.1163/9789042027572 [Google Scholar]
  27. Guex, A.
    (1934) : Aspects de l’art baudelairien. Thèse de doctorat, Université de Lausanne.
    [Google Scholar]
  28. Hoepelman, J. & C. Rohrer
    (1980) : Déjà et encore et les temps du passé en français, in David & Martin (éds), pp.119–43.
    [Google Scholar]
  29. Hubert, J. D.
    (1953) : L’Esthétique des « Fleurs du Mal ». Essai sur l’ambiguïté poétique. Pierre Cailler, Genève.
    [Google Scholar]
  30. Jackson, J. E.
    (1982) : La Mort Baudelaire. Essai sur Les Fleurs du Mal. À la Baconnière, Neuchâtel.
  31. (2003) : Douleur, deuil, mémoire. Schweizer Archiv für Neurologie und Psychiatrie, n°154, pp.235–41.
    [Google Scholar]
  32. Jayez, J.
    (1988) : L’Inférence en langue naturelle. Le problème des connecteurs : représentation et calcul. Hermès, Paris/Londres/Lausanne.
    [Google Scholar]
  33. Kronning, H.
    (1996) : Modalité, cognition et polysémie : sémantique du verbe modal devoir. Almqvist & Wiksell, Stockholm/Uppsala.
  34. Le Querler, N.
    (1996) : Typologie des modalités. Presses Universitaires de Caen, Caen.
    [Google Scholar]
  35. Martin, R.
    (1980) : Déjà et encore : de la présupposition à l’aspect, in David & Martin (éds), pp. 167–80.
    [Google Scholar]
  36. Nuiten, H.
    (1979) : Les Variantes des Fleurs du Mal et des Épaves de Charles Baudelaire (1821–1867). Étude de stylistique génétique . APA-Holland University Press, Amsterdam.
  37. Paulhan, J.
    (1987) : Paul Valéry ou La littérature considérée comme un faux. Éditions Complexe, Bruxelles.
    [Google Scholar]
  38. Pichois, C.
    (1975) : Baudelaire. Œuvres complètes, vol.I. Bibliothèque de la Pléiade, Paris.
    [Google Scholar]
  39. Pichois, C. & J. Dupont
    (2005) : L’Atelier de Baudelaire. Les Fleurs du Mal. Édition diplomatique. Champion, Paris, 4vol.
    [Google Scholar]
  40. Pichois, C. & J. Ziegler
    (1973) : Baudelaire. Correspondance, vol.I. Bibliothèque de la Pléiade, Paris.
    [Google Scholar]
  41. (1987) : Baudelaire. Julliard, Paris.
    [Google Scholar]
  42. Pommier, J.
    (1945) : Dans les chemins de Baudelaire. José Corti, Paris.
    [Google Scholar]
  43. Prévost, J.
    (1953) : Baudelaire. Essai sur l’inspiration et la création poétiques. Mercure de France, Paris.
    [Google Scholar]
  44. Richter, M.
    (2001) : Baudelaire. Les Fleurs du Mal. Lecture intégrale. Slatkine, Genève, 2vol.
    [Google Scholar]
  45. Riffaterre, M.
    (1992) : Énonciation et intertexte, in De Mulder, W. et al. (éds) : Énonciation et Parti Pris. Rodopi, Amsterdam, pp.301–9.
    [Google Scholar]
  46. Ruwet, N.
    (1996) : Lamartine : la musique du Lac . Langue française, n°110, pp.86–102. doi:  10.3406/lfr.1996.5344
    https://doi.org/10.3406/lfr.1996.5344 [Google Scholar]
  47. Searle, J. R.
    (1972) : Les Actes de langage. Essai de philosophie du langage, trad. fr. de H. Pauchard . Hermann, Paris.
    [Google Scholar]
  48. (1982) : Sens et expression. Études de théorie des actes de langage, tr. fr. de J. Proust . Éditions de Minuit, Paris.
    [Google Scholar]
  49. Starobinski, J.
    (1984) : « Je n’ai pas oublié… » (Baudelaire : poème XCIX des Fleurs du Mal), in Boissier, G. & D. Bouverot (éds) : Au bonheur des mots. Mélanges en l’honneur de Gérald Antoine. Presses Universitaires de Nancy, Nancy, pp.419–29.
    [Google Scholar]
  50. Valéry, P.
    (1957–60) : Œuvres, éd. de Jean Hytier . Bibliothèque de la Pléiade, Paris, 2vol.
    [Google Scholar]
  51. Vanderveken, D.
    (1988) : Les Actes de discours. Essai de philosophie du langage et de l’esprit sur la signification des énonciations. Mardaga, Liège/Bruxelles.
    [Google Scholar]
  52. Vetters, C.
    (2001) : Le conditionnel : ultérieur du non-actuel, in Dendale, P. & L. Tasmowski (éds) : Le Conditionnel en français. Klincksieck, Paris, pp.169–207.
    [Google Scholar]
  53. Vivier, R.
    (1989) : L’Originalité de Baudelaire. Palais des Académies, Bruxelles.
    [Google Scholar]
  54. Vogeleer, S. & M. Dominicy
    (2003) : Avant que : les modèles cognitifs et les attributions d’états mentaux, in Guéron, J. & L. Tasmowski (éds) : Temps et point de vue. Université Paris X-Nanterre, Paris, pp.301–27.
    [Google Scholar]
http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/rro.16004.dom
Loading
  • Article Type: Research Article
Keyword(s): Baudelaire , Benjamin , La servante au grand cœur… , linguistic analysis , textual genesis and Valéry
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error