1887
Volume 13, Issue 1
  • ISSN 0924-1884
  • E-ISSN: 1569-9986
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

Dans cet article on se propose de définir une nouvelle approche de la notion de ‘faute’ de traduction. Au lieu d’analyser la faute comme un élément donnant accès à la culture (à la performance, au savoir, à l’ignorance...) du traducteur ou de son public, on aborde ici ce genre d’opérations textuelles comme une contrainte, c’est-à-dire comme un mécanisme de lecture et d’écriture qui s’applique systématiquement à l’ensemble d’un écrit. En tant que contrainte, la faute apparaît comme un élément permettant une nouvelle compréhension du texte-source et comme un défi à l’élaboration de nouveaux textes-cibles. Bien que les exemples donnés soient tous littéraires, l’intérêt du mécanisme analysé dépasse le seul champ littéraire.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/target.13.1.05bae
2001-01-01
2019-10-17
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/target.13.1.05bae
Loading
  • Article Type: Research Article
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error