1887
Volume 2, Issue 2
  • ISSN 0929-9971
  • E-ISSN: 1569-9994
USD
Buy:$35.00 + Taxes

Abstract

Nous explicitons dans cet article d'une part, un modèle conceptuel d'entrées verbales d'un lexique d'une langue contrôlée, et, d'autre part, l'implantation dans le formalisme de représentation des connaissances typed feature structures (désormais TFS) d'un modèle d'une base de données lexicales et la spécification d'entrées verbales d'une langue contrôlée, ici le Français Rationalisé (désormais FR).Une langue contrôlée est un sous-ensemble simplifié d'une langue naturelle comportant des règles syntaxiques et lexicales restrictives. Après une présentation générale des langues contrôlées, du contexte de leur utilisation et des principes généraux qui les régissent, nous traitons, dans une première partie, la modélisation des entrées lexicales des verbes du FR, à partir de la formalisation d'un lexique existant, le glossaire FR, pour permettre de contrôler sa cohérence et son adéquation expressive. Nous présentons les choix et les motivations qui ont déterminé la modélisation que nous avons effectuée, l'élément essentiel de notre conception d'une modélisation lexicale est la décision, que nous motivons dans cet article, de n 'incorporer que des informations discriminantes et/ou pertinentes pour permettre une discrimination entre les emplois verbaux autorisés dans FR. Dans la seconde partie, nous présentons l'implantation de la base de données lexicales dans le formalisme TFS, développé à l'Université de Stuttgart. Nous montrons les grands principes qui régissent ce formalisme: informations regroupées sous forme de structures de traits typées, hiérarchisation, circulation de l'information par héritage multiple. Puis nous définissons l'architecture de notre base de données lexicales, et nous illustrons l'implantation des entrées verbales. En conclusion, nous présentons les perspectives linguistiques et informatiques de notre travail, et les extensions qu'il serait souhaitable d'apporter à notre modélisation. L'implémentation que nous avons réalisée est à considérer comme une sorte d'expérimentation du formalisme TFS, et nous présentons une rapide synthèse de ses possibilités et de ses limites. Nous pensons par ailleurs avoir démontré que ce n'est qu'en formalisant les observations linguistiques qu'il est possible de "contrôler une langue contrôlée", c'est-à-dire de pouvoir être certain qu'il s'agit d'un modèle intrinsèquement cohérent et complet.
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1075/term.2.2.07emo
1995-01-01
2019-10-20
Loading full text...

Full text loading...

References

http://instance.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1075/term.2.2.07emo
Loading
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was successful
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error